Les vols à l’étalage augmentent à Namur, les commerçants sont démunis: “C’est assumé et fait hyper rapidement”

Les commerçants de la rue de fer dans le center-ville de Namur dénoncent une hausse des vols à l’étalage depuis le début de la crise sanitaire. Les voleurs agissent rapidement, sans se cacher. Les жертвы пе prennent même плюс la peine де Porter Plate. Une information de nos confrères de l’Avenir développee dans le RTL INFO 13h.

Les Tentatives sont quotidiennes et les vols réguliers. Depuis plusieurs mois, ce sont des quantités Importantes de Marchandises qui sont emportées. “Ce n’est pas le petit voleur journalier qui prend son petit pull parce qu’il en a vraiment envie, qu’il n’a pas de sous. Сезонные сваи, уверяет Надя Клапаред, староста магазина одежды. На ретроуве ла moitié de la table vidée.

C’est assumé et c’est fait hyper rapidement, ajoute Николя Дебру, сотрудник магазина одежды. Ils passent des journées entières à passer devant les magasins et esseer de voir quelle est la faille. À un moment donné, on est occupé, on ne sait pas tout le temps reviewer et c’est à ce moment-là qu’ils volent.

Avertis par le système d’alarme, les employee réagissent mais une fois à l’extérieur, les voleurs disposent de plusieurs échappatoires. “В промежутке, на leur dit de nous rendre la marchandise et là, ils beginnt à devenir agressifs, explique Надя Клапаред. Ils начало à nous faire comprendre que si on réagit par rapport à ce qu’ils volent, vont réagir aussi en nous menaçant.«Некоторые коммерсанты, не декларирующие па-ле-фейтс

Les commerçants ne déclarent pas les faits

Тенденция подтверждается паром toutes les enseignes voisines. La Police ne relève pourtant Que Six vols à l’étalage ces 30 derniers jours dans le quartier. Определенные коммерческие предприятия не декларируют плюс факты. “Les faits qui ne sont pas rapportés ne sont pas pris en compte dans les statistiques. Il faut que les commerçants nous préviennent quand ils sont жертвы де vols. Cela nous permet d’Orienter les équipes de Police“, – заявляет полиция Намюра.

Cela prend pas mal de temps sur notre temps de travail, explique Марсель Лавальн помощник директора магазина одежды. On doit faire un dépôt de plainte, ce qui veut dire visitre un peu et libérer une personne du magasinSi je devais faire ça tous les jours chaque semaine, c’est 5 à 6 heures par semaine dans mes heures de travail, pour avoir quoi derrière?“, вопрошает Надя Клапаред.

Le port du masque obligatoire et la crise sanitaire semblent avoir renforce la détermination des malfaiteurs. Les commerçants namurois réclament une meilleure Prize en compte du phénomène par les autorités.

Leave a comment

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.